Une île, des pensionnaires, un cimetière ...
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Petite visite guidée des lieux. [- PV Aaron -] (Suite)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 09/12/2011
Age du personnage : 26
Localisation : Quelque part en Enfer...


MessageSujet: Petite visite guidée des lieux. [- PV Aaron -] (Suite)   Mer 28 Déc - 14:04

Lorsque le détenu, Aaron Jensen, lui avait demandé ce qu'il faisait ici, et le pourquoi de cette Croix attachée à lui, Viken s'était sentit légèrement irrité, et n'avait pas répondu, presque ignoré la question. Pour lui, c'était assez intime, mais ce fut pardonné presque immédiatement. Après tout, il s'était dévoué à le guider dans ces lieux immenses et l'avait tuyauté sur les détenus comme les gardiens. Il avait tout de même partagé ses connaissances avec un inconnu, alors pourquoi devait-il rester cet inconnu ? Puis la curiosité était bien naturelle, bien plus que le désir de domination des autres détenus. Ce prisonnier était sûrement dans certains de ses idéaux assez semblable à lui-même, le Pantin était tombé sur une personne vêtue d'une courtoisie qui se faisait visiblement très rare ici, alors pourquoi ne pas honorer ce noble vêtement ?

Parfaitement renseigné, il devait déjà beaucoup à ce prisonnier, et il pourrait s'avérer très intéressant d'avoir un tel personnage dans son entourage le temps de son petit séjour ici. En parfaite reconnaissance, il serait tout à fait normal de rassasier sa curiosité de tout-à-l'heure. Puis il était également bien curieux de savoir ce que ce docile détenu avait bien pu commettre comme crime pour se retrouver à moisir ici parmi les sauvages.

_ Hmm... Je dois dire que tu m'as fortement bien aidé. Aaron, tu es à première vue parmi les détenus les plus rares ici. Malgré ton péché, tu es bien serviable, et tu m'a fortement fait bonne impression. Je dois t'avouer j'avais trouvé ta question très indiscrète, mais après tout, il serait bien normal que je te renseigne sur moi-même, après ce service que tu viens de me rendre.
Eh bien, je suis un Assassin. Pas seulement un homme qui aurait commit l'homicide. J'ai tué de nombreux hommes, sans ne rien éprouver. Et cette chose que je porte sur mon dos, c'est la symbolique même de ce que j'ai été. Un Pantin.


Récit bref, mais véridique. Viken avait juste volontairement oublié certaines pièces au puzzle, mais Aaron connaîtrait sûrement les détails plus tard, lorsqu'il aurait décidé de se confier de façon plus approfondie. Tanya, son Maître, son Mouvement, ce passé humiliant n'était pas forcé d'être énoncé ici et maintenant, et le nécessaire l'était déjà. Maintenant, est-ce qu'Aaron voudrait lui aussi confier son crime ? Peut-être était-il là par erreur, ce qui ne l'étonnerait guère, une dépendance à la drogue ne suffirait pas à terminer dans cette prison de haute sécurité. Ou peut-être serait-il surpris. Ou peut-être qu'Aaron n'aurait pas envie d'en parler tout simplement, ce qu'il accepterait avec compréhension.

_ Et toi ? Tu es habité par une certaine gentillesse, que fais-tu ici, dans cette espèce de Zoo ? Est-ce en rapport avec cette gourmandise addictive et maladive ?

Viken avait prononcé ces derniers mots tout bas, cela ne regardait personne, surtout pas les gardes. Attendant une réponse, le Pantin dénoua une de ses ficelles qu'il enroula et déroula autour de sa main, tic qu'il avait depuis longtemps, signe d'une certaine aise qu'il prenait rarement en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Jensen


avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : Madisland


dossier médical
Age:
Statut:
Particularités ou description physique rapide:

MessageSujet: Re: Petite visite guidée des lieux. [- PV Aaron -] (Suite)   Ven 30 Déc - 22:31

Il n'avait pas voulu me répondre tout de suite, je n'en m'en offusqua pas. On a tous le droit à notre secret, et à notre vie privée, chose rare ici, bien rapidement les autres apprennent ce que vous avez fait, par intermédiaire de gardien, surveillant ou parce qu'ils ont eu le temps de suivre votre procès à l’extérieure de ses mur avant d'y être eux-même enfermé. Si ce dénommé Viken ne voulait rien me dire je le respecterais, tout en espérant qu'il n'ait pas rapidement une sale réputation. Les idées grandissent dans la tête et les rumeurs courent d'une bouche à l'autre se transformant, changeant, devenant aussi improbable que tout le monde finit par y croire, ou presque. Une fois la visite terminée et devant ma cellule, j’eus quand même le privilège d'entendre son histoire. C'était une histoire banal sans être banal. Des hommes qui avaient tué, ici il y en avait plein, mais ils n'avaient pas forcément tué beaucoup, parfois une victime leur avait suffis pour être considérer comme menace mondial. Mais là ce n'était pas le cas, il avait vraiment tuer plusieurs personne, de sang froid surement puisqu'il avoue qu'il n'a rien éprouvé lorsqu’il a fait ça. Enfin déduction stupide de ma part, mais n'ayant jamais pris que de la vie de quelques insectes je ne savais pas ce qu'on éprouvait lorsqu'on assassinait l0un de nos paires, qu'on le considère ainsi ou non. Je pense que ce qui a rendu Viken si "dangereux" était son statut de pantin. Ce dernier aussi j'avais aussi de la peine à me faire une idée précise dessus.

Si, pour le plus grand bonheur d'une personne que je ne connais pas, il était devenu sa marionnette et exécutait tous ses ordre avec un talent plus qu'appréciable, il me semblait logique que les autorité l'enferme, afin qu'il ne tombe pas sous le joug, le commandement d'un personne encore pire que son ancien... maitre? S'il avait pu tuer beaucoup d'homme c'est qu'il était doué pour ça, s'il c'était fait attraper, c'est qu'il y a une fin à tout et qu'un faux pas est très vite arrivé. Ce serait même surprenant, voir impossible de ne pas faire quelque chose de travers ou d'imprévu, d'oublier un indice ou d’être prit sur les faits. Mais une question me vint à l'esprit, comment obéir à des ordre, sans jamais suivre sa volonté? Comment être tout bêtement une marionnette, sans sentiment, qui ne fait uniquement que ce qu'on lui demande, sans jamais s'écarter du chemin tracer par ces fils si solidement attaché à nous. La vie allait vraiment changer pour lui ici, j'espère qu'il appréciera son libre arbitre, peut-être l'avait-il avant, mais ceci il ne me l'avait pas dit. J'attendrais qu'il veuille bien m'en dire plus un jour. Et s'il ne le fais pas, je le questionnerais surement, sans insister. Et peut-être que ceci viendrait au cours de la conversation que nous avons actuellement.

J'aime beaucoup sa manière de s'exprimer. Il est poli et a un bon vocabulaire, ça me change de ces prisonnier sans éducation et sans aucune façon de vivre qui se croient seuls au monde et s'amuse d'un rien. Viken était au moins un minimum civilisé et avait des manières. Il était "normal", enfin dans la mesure du possible entre ces lieux et selon mon point de vue. Ce que j'aimais aussi chez lui c'est son franc parlé et qu'il n'essaie pas de jouer au dur, de paraitre plus fort qu'il ne l'es réellement. Et puis il voulait savoir pourquoi j'étais là, tout le monde, mise à part les nouveau venu.

- Je me suis lancé dans le trafic de drogue plus jeune, et j'ai eu la malchance de me faire attraper avec l'un des plus grand parrain de la drogue. Ils m'on jugé comme très dangereux et me voilà ici.

Je ris au mot très dangereux, je détestais la violence physique et je n'étais dangereux que pour moi même et cela ne me dérangerais pas le moins du monde. mais bon, je lui avais aussi raconté les grande ligne, ce que les gens de la prison savaient de moi. J'étais un simple Junky et ça s'arrêtait là pour beaucoup.

- Enfin ce n'est pas une histoire très intéressante, voudriez vous passez aux chose sérieuse ou continuer à bavarder? Je vous avoue que j'ai grand plaisirs à échanger avec vous.

Les choses sérieuses étaient bien sur ce don il aurait besoin et que je pourrais lui procurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 09/12/2011
Age du personnage : 26
Localisation : Quelque part en Enfer...


MessageSujet: Re: Petite visite guidée des lieux. [- PV Aaron -] (Suite)   Sam 31 Déc - 13:45

Un trafiquant de drogue ? Le Pantin avait pensé juste, et voilà qu'il était enfermé ici. Une sensibilisation à la drogue n'aurait-elle pas suffit ? Cet homme n'aurait pas pu continuer à prendre sa dose quotidienne tout en ayant un travail respectable au lieu d'être enfermé ici ? Il est vrai qu'il avait vendu du poison, mais il avait fourni à qui le voulait bien. Enfin, le gouvernement avait une façon bien spéciale de penser, et la justice en faisait parfois un peu trop. Un trafiquant de drogue considéré comme dangereux pour le reste du monde ? Cet Aaron était pourtant gentil, du moins, il en avait tout l'air. Peut-être que cela changeait lorsqu'il n'avait pas sa prise régulière. Peut-être lui aurait-il sauté dessus dans le gymnase s'il n'avait pas eu sa poudre... Quoi qu'il en soit, même s'il n'avait peut-être pas envie de se sortir de l'enfer de la drogue dure, il savait rendre service, et n'avait pas du tout l'air d'avoir les manières de ces autres sauvages. Il ne serait pas de ceux qui sortiraient dans la rue pour assassiner par plaisir la première doyenne venue. Il n'avait pas été le Pantin d'un homme qui causait la mort rien que pour l'argent. Il n'avait pas le sang de nombreux innocents sur les mains. Il était la marionnette de son poison de tous les jours, et cela était peut-être malheureux, mais ce n'était dangereux pour autrui.

_ Eh bien... Un trafiquant, je m'en doutais un peu, à vrai dire. Puis le désintérêt ne concerne que ceux qui ne s'intéressent pas. Si jamais une envie vous vient de conter votre histoire plus en détail, je serais heureux de l'entendre, et de la garder pour moi, bien évidemment.

Puis ce détenu était tout-de-même habité par une certaine conscience, non pas vis-à-vis de lui-même, mais des autres. Puis il avait des manières, et était apte à entretenir une discussion sans parler de femmes de façon vulgaire, ou de ses crimes comme s'ils étaient un mérite. Voilà quelqu'un qui semblait correct, et qui n'avait peut-être pas sa place dans cette prison. Mais s'il avait été prit avec un parrain, ce dernier était-il dans ce trou lui aussi ? Viken espéra que cet homme gardait quand même une lucidité assez grande pour prendre un minimum soin de lui-même, sans cela, il tomberait vite, et cela pourrait être vraiment dommage au vu de l'homme qu'il pourrait être sans cette drogue qu'il prenait. Après, peut-être avait-il des raisons particulières lorsqu'il a posé le premier pas dans cet enfer. Tout cela était bien triste, mais le Pantin ne devait pas s'en mêler. Était-il mieux, lui ? Non, bien loin de là...

_ Passer aux choses sérieuses ? Eh bien, ce n'est pas vraiment à moi d'en décider, disons. Voyez ce dont vous avez envie. Rien ne presse pour moi, et dialoguer ne me dérange pas du tout. Parlons simplement, ou parlons affaires. Je laisse le choix à votre volonté.

Viken remarqua qu'un sourire animait son visage depuis un moment. Oui, il se sentait bien plus à l'aise, même si méfiance était toujours là pour les raisons sécuritaires. Quel détenu fort intéressant, il différait des autres, et sa curiosité s'intéressait autant à son histoire qu'à ce qu'il pourrait bien lui vendre. Attendant la suite, le Pantin passait sa main dans sa crinière, encore...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Jensen


avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : Madisland


dossier médical
Age:
Statut:
Particularités ou description physique rapide:

MessageSujet: Re: Petite visite guidée des lieux. [- PV Aaron -] (Suite)   Jeu 5 Jan - 2:18

C’est vrai qu’il ne comprenait pas vraiment lui-même pourquoi on l’avait enfermé ici. Il était bien mieux traité ici certes, mais il ne pourrait jamais en sortir et n’avait aucune visite. Parfois il regrettait mais c’était rare. Ici il était nourrit, logé et blanchis sans rien devoir payer. Pas d’impôt, pas d’obligation à part celle de se tenir bien. Et qui viendrait lui rendre visite ? Ses ancien compagnons étaient soit enfermé ici ou ailleurs. Et le parrain qu’il avait servit sans le savoir, il ne savait même pas où il était. Il ne l’avait vu qu’une fois et ses trais ne l’avait pas spécialement marqué, il l’aurait croisé qu’il ne l’aurait pas reconnu, même si ce dernier était venu lui parler. Et Aaron ne se faisait pas d’illusion, ce dernier ne saurait même pas son prénom ou qui il est. Que son vis-à-vis ait deviné ce qu’il était et le pourquoi il était enfermé ne l’étonna pas. En le voyant prendre sa dose tout le monde aurait comprit. Sa proposition de parler de son histoire fut fort agréable, et était engageante, mais il verrait ça plus tard, ou lors de cette discussion suivant la tournure qu’elle prenait. Surtout que l’homme avait l’air discret, respectueux et agréable de compagnie. Ceci ne déplaisait pas à Aaron, ça le changeait radicalement des grosses brutes avec leur rire tonitruant et leur blague vulgaire, voir irrespectueuse dont le thème était souvent sexuelle ou des choses qui leur passait par la tête.

Mais bon pas besoin d’être un criminel pour être ainsi. Le Junky en avait vu des tonnes, de jeune dans la rue qui s’amusait et qui était vulgaire souvent pour aucune raison. Mais bon, c’était le mouvement social en même temps, moins l’on montre de respect plus l’on est respecter, c’est ironique non ? Aaron n’avait jamais compris leur façon de voir les choses et ça ne l’intéressait pas. Mais il ne calculait plus le nombre de mère qu’il croisait le soir, angoissée de savoir si leur fils était encore ce monde ou s’il avait été assassiné lors d’une bagarre qui avait mal tourné. C’était le quotidien des bas cartiers… si bien que la police n’intervenait que pour les grosses affaires, comme celle qui parlent de parrain de la mafia où ils profitent de coincer quiconque est dans les parages connu ou on des services de polices des environs ou d’ailleurs.

Il remarqua le sourire de l’homme ce qui élargit le sien, il était simplement heureux. Ravi de s’être trouvé un potentiel ami, ou en tout cas c’est ce qu’il désirait. Car le temps devenait long sans personne à ses cotés avec qui parler ou partager les petits moments de bonheur, si rare mais si agréable quand ils sont partagé avec quelqu’un qu’on apprécie comme un ami.

- Je vous avoue que j’apprécie votre conversation, je remarque que vous avez malgré tout ce qui a pu vous arriver une certaine éducation. Je n’en ai pas une poussée, n’ayant presque eut personne à mes cotés, mais je connais le sens de la vie et je sais me tenir. Ou du moins c’est ce que je pense de mon comportement.

Il était franc comme toujours, parlant sur un ton doux et chaleureux. C’était sa nature naïve, il ne pourrait pas vraiment la changer il le savait. Il était très influençable et ne savait pas comment se protéger contre ça. Car s’il refusait d’écouter quelqu’un et que cette personne était réellement sincère que ferrait-il ? Là, Viken avait l’air honnête et fréquentable. Était-ce suffisant pour lui faire confiance et partager des paroles importantes avec lui ? Oui, Aaron avait l’impression que oui, et il suivrait cette intuition.

- Nous pouvons bavarder pour le moment, j’avoue que je suis curieux comment vous avez pu devenir un pantin et vous en sortir, tout ceci sans jugement bien sur, je ne me le permettrais pas, car nous avons tous notre vie et nous faisons tous nos choix, bon ou mauvais.


Effectivement, qui était-il pour savoir si son partenaire improvisé de discussion avait fait des choses bien ou mal ? Personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 09/12/2011
Age du personnage : 26
Localisation : Quelque part en Enfer...


MessageSujet: Re: Petite visite guidée des lieux. [- PV Aaron -] (Suite)   Jeu 5 Jan - 14:30

Un sens de la vie ? Non, pas seulement, qu'il soit éduqué ou pas, cet Aaron avait su mettre le Pantin en confiance, à l'aise, et l'avait même persuadé de conter son histoire. Alors soit, car comme l'intérêt habitait également Viken vis-à-vis de l'histoire de ce détenu qui pourrait faire bonne compagnie dans cette prison, non pas l'histoire de sa condamnation, mais son histoire. Le pourquoi de la drogue, le pourquoi du fait de dealer, le pourquoi de cette gentillesse peut-être s'il y en avait un. Enfin, tout un tas de choses, car nous sommes tous érudits de notre vie, nous sommes les seuls à connaître le détail, les seuls à être aptes à la conter, les seuls connaissant la vérité, et ce qui a été bien, comme ce qui a été mal.

_ Hmm... Moi, ce que je vois, c'est que vous avez de bonnes manières, alors éduqué ou pas, vous savez comment parler, comment vivre, et vous avez l'air d'une personne de confiance. Ce sont bien les choses les plus importantes, Aaron. Je pense que je pourrais partager avec vous ce qui fait que je suis moi-même, et je serais heureux que vous puissiez faire ce pas pour me rejoindre. Peut-être pourrions-nous nous côtoyer plus fréquemment, nous pourrions essayer de tuer l'ennui par la compagnie, et je pense que nous nous entendrions bien.

Tout était vrai, Viken ne pourrait pas voir le Directeur tous les jours, et Aaron était intéressant lui aussi. Voilà maintenant deux personnes en lesquelles il pourrait bannir l'ennui. Et peut-être parviendrait-il à les aider, tous les deux. Ce qui serait formidable, jamais encore il n'avait aidé, et il avait besoin de sentir capable de le faire. Il n'y avait pas d'autre pansement pour le remord que d'essayer de se racheter, et la seule monnaie pour cela, c'était les bonnes actions... Alors il aiderait Ulrich, il aiderait Aaron, et peut-être qu'il pourrait aider d'autres personnes, sans forcément essayer de se faire de nouveaux compagnons. Aaron et le Directeur, deux personnes différentes, mais qui avaient tous deux le potentiel pour être chers au Pantin.
Enfin, Aaron avait précédemment demandé quelques détails sur son passé, à sa façon. Ulrich connaissait déjà son dossier, et il connaissait aussi les précisions qu'il lui avait fournies. La seule chose qu'il avait omise était Tanya. Mais à côté de sa bien aimée, il était bien plus facile de parler de son passé que d'un Amour Défunt. Le Pantin jeta un rapide coup d'œil aux alentours. Personne n'écoutait, personne ne faisait même attention à eux.

_ Hmm... Puisque vous me demandez de prendre mon passé par les détails, alors tutoyons-nous. Nous ne seront plus de simples connaissances après ça. Et ne vous... Ne t'inquiètes pas, j'ai déjà été jugé, et condamné. Ton jugement ne changera rien à cela. Puis je préfère toujours cela aux préjugés. Libre à toi de penser tout ce que tu veux de moi, mon étendard n'est pas propre.
Pour dire vrai, ma vie a commencé il y a dix années. Je me suis éveillé en Russie avec cette Croix attaché à moi, ainsi qu'un destin que l'on m'a imposé de la même façon, en me le mettant dans la peau. J'ai été enseigné pour tuer, j'ai tué, j'ai pensé que tout cela était bien, car c'est ainsi que l'on m'avait éduqué. Mais non, c'était mal, très mal. Et lorsque je l'ai su, grâce à... quelque chose... Nous... Je... J'ai essayé de m'échapper, de fuir le meurtre, de fuir tout ce que l'on m'a imposé. Et voilà, je me suis fait attraper par la police Américaine, et condamné pour mes nombreux meurtres. Eux, ont réussi à fuir la justice. Pour le moment...
Je n'ai jamais su ce qu'était d'être un fils, d'être un étudiant, d'être une personne normale. Je me pensais normal, car on me faisait penser. On m'a apprit comment penser, et donc je pensais assassinat. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas. J'ai eu le temps de mon jugement et de mon arrivée ici pour penser à ce que je serais si je n'avait pas été choisi pour être un Pantin. Je n'aurais jamais fait couler le sang d'un innocent, j'en suis sûr... Et je me rachèterais pour tous mes homicides. J'ai servit de mauvaises personnes, j'aiderais les bonnes à l'avenir. J'en ai besoin. Je laverais mon étendard...
Voilà à peu près tout. Comme je t'ai dit, je suis un assassin, j'ai tué, j'ai ôté la vie de nombreux hommes, sans ne rien ressentir d'autre que la satisfaction de faire quelque chose de bien pour ceux qui m'ont enseigné, ceux que je servais...


Aaron devait maintenant en savoir beaucoup plus à son sujet, même s'il avait évité le sujet de Tanya. Peut-être comprendrait-il que s'il avait besoin d'aide pour quoi que ce soit, Viken voudrait à tout prix lui rendre ce service. Les personnes dotées d'une conscience, d'une raison, sont rares dans cette prison, alors il ne pourrait aider que peu d'entre eux, car il n'aidera pas les ambitions malsaines ou injustes. S'ils ne veulent que le sexe, le sang et la domination, alors qu'ils crèvent... C'est aussi simple que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Jensen


avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : Madisland


dossier médical
Age:
Statut:
Particularités ou description physique rapide:

MessageSujet: Re: Petite visite guidée des lieux. [- PV Aaron -] (Suite)   Lun 16 Jan - 20:29

Aaron écouta attentivement le dit pantin, il essaya de comprendre son histoire et le pourquoi il avait accepté de faire tout ceci. Mais en y réfléchissant bien, comment savoir qu'une chose est mal si on ne nous l'a jamais dit. Si on ne sait pas que frapper, pousser et tuer est mal, si l'on nous a enseigné que c'était ça la vie, pourquoi ne le ferions nous pas? Mais même si Viken lui avait répondu et lui avait expliqué quelques détails sur sa vie, Aaron se demandait qui pouvait faire ça? Comment est-ce que l'on pouvait asservir quelqu'un, le forcer à faire tout ce qu'on voulait, lui enseigner et lui apprendre des choses que l'on sait horrible. Apprendre ces choses abominables à quelqu'un d'autre... Aaron ne pouvait vraiment pas le comprendre, pour lui c'était inhumain. Presque impossible à imaginer, il ne voulait même pas y penser. Mais c'était bel et bien une réalité pour son nouvel ami, s'il pouvait l'appeler ainsi et le considérer comme tel, oui... il pouvait, ou du moins c'est ce qu'il se disait surtout après sa proposition. Tuer l'ennui par la compagnie… C’était une idée des plus acceptables. Jamais il n'aurait pensé se faire un ami entre tous ces malfrats, assassin et autres vrais criminels qui ne regrettent pas leurs gestes odieux et destructeurs. C'est vrai qu'il ne les supportait pas et faisait tout ce qu'il pouvait pour prendre distance et ne pas les provoquer avec ou sans raison. Il s’était fait à l’ambiance carcérale, sans vraiment l’aimer. Après tout, avait-il vraiment le choix ? Ou plutôt avaient-ils le choix ? Il plongea son regard dans celui de vis-à-vis, ravi de l’avoir rencontré, et de pouvoir converser librement avec lui. Il se dit qu’il devrait lui rendre la pareille, mais ce n’était pas évident de le faire. Son passé n’était pas extraordinaire, mais le souvenir douloureux de son frère était assez difficile à évoque pour lui.

- J’espère que nous nous entendrions bien, vous devez être le seul homme respectable parmi les prisonniers. Ou du moins pour le moment. J’espère que d’autre personne dans votre style arrivera… enfin non je ne veux pas que des erreurs judiciaires se produise ou que des personnes comme vous, qui regrettent ce qu’elles ont fait et qui pourraient aisément se racheter finissent ici… mais que des gens respectable… non, enfin, comment dire cela.

Il ne savait pas trop quel mot utiliser pour expliquer qu’il souhaiterait rencontrer d’autre personne du style de Viken, quelqu’un ouvert d’esprit et qui sache parler aux autres. Qui respecte et qui écoute, qui soit bon malgré sa vie qui ne devait pas être facile vu le lieu où il se trouvait. Mais si une telle personne était enfermée ici c’est qu’il était soit innocent, soit qu’il regrettait et qu’il ne recommencerait surement jamais ses actes et qu’une prison normal lui aurait largement suffis pour répondre de ses actes injustes. Il souri doucement et changea rapidement de sujet.

- J’apprécie vraiment le fait que vous m’ayez raconté… enfin que tu m’aies, je… j’accepte le tutoiement. Ce que je veux dire c’est merci d’avoir accepté de me raconter ton histoire, ça n’a pas du être simple pour toi de le faire. Je veux bien te dire ce qui m’est arrivé, mais c’est du plus banal. Mes parents m’ont abandonné jeune, mon grand frère a prit la relève pour m’élever, je l’aimais du plus profond de mon cœur. Il m’a élevé, il m’a apprit à vivre, comme un père… Je pensais que je pourrais compter sur lui toute ma vie, mais voilà, comme tout le monde il m’a abandonné pour son stupide rêve. Il est entré dans l’armée et est partit très loin de moi en m’abandonnant. J’ai stoppé mes études, je n’avais plus aucune raison de le faire. Puis j’ai rencontré des gens… que je n’aurais pas du rencontrer. Ils m’ont entrainé dans le monde de la drogue, m’on en vendu. Je me suis laissé emporter par leurs idées, et j’ai commencé à trafiquer moi aussi pour m’en sortir financièrement. Je suis devenu de plus en plus accro à la drogue et c’est devenu comme une seconde nature pour moi. C’est comme de l’oxygène. Tu dois penser que j’exagère mais non, et le pire c’est que je n’ai pas vraiment envie d’arrêter.

Il était franc, il ne voulait pas arrêter la drogue. Arrêteriez-vous quelque chose que vous aimez ? Non… jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 09/12/2011
Age du personnage : 26
Localisation : Quelque part en Enfer...


MessageSujet: Re: Petite visite guidée des lieux. [- PV Aaron -] (Suite)   Mar 17 Jan - 13:24

Viken écouta la réponse d'Aaron. Il se trompait sur quelques points, mais rien de bien méchant. Mais il avait raison en même temps...

_ Je suis respectueux, mais pas respectable, bien loin de là. Je ne suis pas victime d'une erreur judiciaire, mes mains sentent encore le sang. Je suis victime de mes propres crimes, et je mérite cette punition. J'aurais juste préféré que ces salauds paient avec moi. Mais ce moment viendra de toutes façons, ils paieront tous. Mais je suis d'accord avec vous sur le fait qu'il serait bien plus confortable d'avoir plus de dociles dans cette prison. Il serait mieux encore si les sauvages étaient capables d'éprouver du regret. Mais ils sont fiers, eux... Oui, je vois tout-à-fait ce que vous voulez dire.

Par la suite, ce fut au tour d'Aaron d'exposer son récit. Banal, peut-être, mais cette banalité était peut-être une sorte de chance. Il avait vécu dans ce monde que le Pantin ne connaissait pour la plupart que dans les films. Abandonné lâchement par ses parents, puis abandonné cruellement par son frère, la seule famille qui lui restait. Un militaire ? S'il voyait aujourd'hui son petit frère, il serait sûrement bien honteux de l'avoir abandonné ainsi dans un monde qui l'a rendu dépendant de la drogue. Rien que ce fait donnait envie de casser la tronche à ce frère indigne... Quel égoïsme...
Une idée traversa soudainement l'esprit du Pantin... Ce détenu avait-il déjà parlé à Ulrich ? Peut-être pas... Mais il était sûr que le Directeur serait assez compréhensif avec Aaron, comme il l'avait été avec lui. Si son frère portait le nom de Jensen, il pourrait le retrouver, étant haut gradé. Mais il ne pouvait pas aller demander une telle chose au Directeur, car ce n'était pas de son histoire et il n'avait pas à s'en mêler personnellement... Mais il parlerait au prisonnier de l'écoute du Directeur. Et qui sait, peut-être avait-il déjà eu l'occasion de lui parler comme lui l'avait fait. S'il n'y avait trop peu de personnes respectables parmi les détenus, le Directeur et certains gardiens l'étaient, et pouvaient en plus aider...

_ Voilà une histoire bien vide de joie... Abandonné par tes parents, puis par ton frère ensuite, ça n'a pas dû être facile... Était-il insouciant ou bien cruel pour faire une telle chose ? Il t'a laissé à la merci de ce monde prêt à te dévorer, à te faire sombrer, à te détruire. Pense-tu qu'il pourrait regretter ? Aimerais-tu le retrouver si c'était le cas ? Et si ça ne l'était pas et qu'il t'avait oublié, aimerais-tu le retrouver pour le remettre à sa place, pour lui dire que par ses rêves égoïste, il a détruit ta vie ?
En ce qui est de la drogue... Tu les connais, il y a les douces, et les dures... La douce ne te suffirait-elle pas ? Elle est beaucoup moins nocive et elle ne m'a jamais rendu dépendant. Je fume de l'herbe, et je n'ai jamais été tenté par la poudre, j'ai trop peur de la dépendance. Pourquoi ne pas stopper la drogue nocive pour continuer simplement celle qui n'a pas lieu d'être interdite ? En Hollande, aux Pays-Bas, et dans d'autre pays, l'herbe est légalisée, et grâce à cela, les drogues dures ne se vendent pas là-bas, car la weed leur suffit bien assez. Je pense qu'avec de la volonté, tu pourrais y arriver. Le problème, c'est que tu n'en as malheureusement pas envie...
Tiens, à ce propos, il doit me rester quelques grammes. Je comptais me les garder pour lorsque j'aurais besoin d'un réconfort urgent, mais si cela te dit, et si tu connais un bon endroit pour ça, on pourrait aller fumer ça ensemble. Ce ne sont que des restes, mais il y a bien de quoi rouler quelque chose de convenable. Si tu me dis que c'est possible dans les jardins, alors j'en serais heureux. J'aime beaucoup la nature, la verdure, pas toi ?


Cette discussion avait bel et bien donné envie au Pantin de partager son reste d'herbe qui devait croupir au fond de sa poche intérieure, dans son paquet de tabac. Il n'avait jamais fumé sans partager, en réalité, et ne tenait pas à fumer seul. En fait, Tanya était toujours là pour partager ces moments de détente avec lui, et la nostalgie le gagnerait et gâcherait tout s'il venait à fumer seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
• Contenu sponsorisé •






MessageSujet: Re: Petite visite guidée des lieux. [- PV Aaron -] (Suite)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Petite visite guidée des lieux. [- PV Aaron -] (Suite)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une petite visite guidée----->avec Guigui
» Une petite visite (feat. Iris Shepard)
» Une petite visite chez le médecin [PV Archange et Jessie]
» visite guidée
» Une visite guidée à Bélair ,Ayiti, tache senti'w
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Island of Madness :: La prison :: Bâtiment C : Quartiers des hommes-