Une île, des pensionnaires, un cimetière ...
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Petite visite guidée des lieux. [- PV Aaron -]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 09/12/2011
Age du personnage : 26
Localisation : Quelque part en Enfer...


MessageSujet: Petite visite guidée des lieux. [- PV Aaron -]   Jeu 15 Déc - 17:32

Tâtonnant du regard à droite et à gauche, Viken ne retrouvait pas son chemin. Soupirant de ne reconnaître aucun des couloirs, il se maudit de n'avoir encore fait attention à rien d'autre que les détenus. En même temps, il ne pensait pas essentiel le fait d'analyser chaque recoin de sa nouvelle demeure pour les années à venir, mais s'il avait su que tout se ressemblerait ainsi. Une salle de cours et un gymnase sur lesquels il était tombé déjà plusieurs fois, sans jamais trouver le chemin de la sortie. Il avait besoin d'air frais, et pas seulement du frais. Son paquet de clope ne demandait qu'une chose depuis qu'il était sortit de la cantine. Et la cigarette de la digestion n'attendait pas, même quand il n'avait pas beaucoup mangé. Heureusement, le Pantin sait jouir des petites choses, et une pomme bien rouge et bien juteuse est capable de faire son bonheur facilement pour quelques minutes. Mais après cette petite joie, il était pressé d'avoir celle de la sortie. Avait-il bien entendu parler de jardins où les détenus pouvaient circuler librement ? Il aurait bien besoin d'une visite guidée, mais après avoir goûté à l'amabilité locale, il n'avait pas trop envie de demander à un détenu, ni même à un gardien. L'agacement commençait à se transformer en énervement, et il serait bien sortit par une des fenêtres si elles n'étaient pas closes. Passant nerveusement sa main dans sa chevelure lorsqu'il tomba une nouvelle fois sur le gymnase désert, il décida de faire une pause détente ici tant qu'il n'y avait personne.

Après avoir enlevé sa lourde Croix des attaches de son dos, il se posa de tout son long sur une espèce de brancard servant visiblement à s'y mettre pour soulever la grande altère qui y était posé, maintenant juste en face de son front. Ses cheveux touchant le sol, il les redressa en soupirant avant de s'assurer à l'oreille qu'il n'y avait encore personne dans le couloir adjacent, il sortit nerveusement une clope de son paquet. Il avait rebaptisé ces moments de détente accompagnés d'une cigarette "Le petit plaisir Davidoff", en rapport direct avec la marque de ses tue-poumons. De son geste gracieux et souple habituel, il la plaça entre ses lèvres noircies, déposant toujours un peu de noir à lèvre sur le filtre blanc, puis sortit son Zippo et l'alluma, prenant une bonne bouffée de son air de détente. Ici, ni alcool, ni herbe. Alors le tabac serait à l'avenir la seule chose dont il jouirait. Guettant le moindre bruit extérieur à sa pause personnelle, il se rendit compte que cela enlevait toute la détente de son moment.

_ Ah mais quelle merde... Dans quoi est-ce que je me suis fourré, moi ? Putain...

Grommelant pour lui même, il se rendit compte soudainement que tout s'était passé si vite qu'il avait à peine réfléchit au fait qu'il était enfermé comme une bête. Voulant s'échapper avec son aimée, il s'est retrouvé à nouveau enfermé, mais cette fois pour de bon, sur une île entre l'Enfer et le monde réel. Les conséquences ? Un ennui permanent qui l'attendait, une compagnie plus qu'indésirable, de la bouffe dégueulasse et son désir de vengeance qui bouillonnerait longtemps encore au fond de lui... Son réconfort pour ses jours à venir ? Les clopes, son Harmonica, la musique, l'écriture et peut-être au moins une personne sortant du lot qui pourrait lui avoir de l'alcool. Il l'espérait... Il ne lui restait que ça, un maigre espoir liquide qu'il attendait sans même savoir s'il allait avoir possibilité d'en ressentir à nouveau l'effet chaleureux un jour. Il décida que malgré tout ça, il écrirait une lettre au directeur pour la bouffe. Il ne lui demanderait rien de plus, juste la liberté de pouvoir se faire à manger tout seul. La mélancolie est tellement plus douce accompagnée d'odeur et de goût...

Sursautant d'un coup, alerté par un bruit étranger, il écrasa sa cigarette précipitamment et la cacha dans sa poche, soufflant sur les cendres qui s'étaient posé sur le cuir du brancard. Il n'avait sûrement pas le droit de fumer ici, et si c'était un surveillant, il était dans la merde. Comme disait Tanya : "On peut cacher l'aspect mais pas l'odeur".

Sur ses gardes, Viken attendait de voir ce qui allait lui tomber dessus. Il était prêt à se défendre, oralement ou physiquement.


Dernière édition par Viken Le Pantin le Mar 27 Déc - 22:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Jensen


avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : Madisland


dossier médical
Age:
Statut:
Particularités ou description physique rapide:

MessageSujet: Re: Petite visite guidée des lieux. [- PV Aaron -]   Jeu 15 Déc - 19:41

D'affreux tremblement m'avait prient au milieu du jardin. J'avais besoin de ma dose et tout de suite. Mais c'était difficile de snifer ma belle et pure poudre blanche au milieu de plusieurs prisonnier et devant quelques gardiens ou surveillants. Je m'étais donc rapidement éclipsé, le plus discrètement possible afin de trouver un endroit calme. Mais ce n'était pas simple à cette heure de la journée, presque tous les lieux étaient envahis de diverses personnes. Je croisa les bras dans mon dos, souriant à tous ceux que je croisais. Je leur sortis mon plus beau et mon plus doux sourire. Ceci ne choqua personne évidement, ils étaient pour les anciens et même quelques nouveaux, habitué à ma nature étrangement douce et calme. Il est vrai que peu de gens n'imaginerais un prisonnier tel que moi si peu violent. Je mis mes mains dans mes poches baissant la tête devant un groupe de surveillant et passa tout droit. Me demande continuellement où aller. Mes tremblements s’amplifièrent, j'avais besoin de plus en plus de drogue, de plus en plus souvent. Je m'enlisais dans cet enfer qui était devenu mon paradis. Les gens me jugeaient pour ça, me qualifiaient souvent de cas social, d'homme infréquentable, pourtant, est-ce qu'il y avait plus gentil que moi? Certainement pas et je le savais. J'étais naïf, un poile trop généreux et était prêt à me sacrifier pour n'importe qui, excepté une seule personne. Mais cette personne je ne la reverrais jamais, c'était sur et certain. Elle m'avait abandonné et surement oublié... Mais pourquoi j'y repensais dans un moment pareil. Il n'avait aucun besoin que je m'inquiète pour lui, il était bien dans son armée de malheur, loin, très loin de moi. Mais au final, tout était sa faute si j'étais ici. Je lâcha un soupir entrant dans un bâtiment sans m'en rendre compte, j'errais quelque minutes dans les couloirs me repérant facilement.

J'étais devant des salles diverse où je n'avais pas le loisir d'y passer du temps. A part trafiquer je n'avais pas grand chose à faire dans cette prison. Ah je pouvais aussi me shooter quand le matériel et le besoin était présent. Chose que je trouvais trop rare. Je ris sans m'en rendre compte avant d'entrer dans le gymnase sans faire attention ce qui m'entourait. J'avais besoin de ma dose, je ne pouvais plus tenir. Mes tremblements ne cessaient plus et mon esprit était fixé sur ça. Je ne sais pas si ça vous le fait, ou faisait plutôt. Quand vous étiez dans une boulangerie et que vous deviez choisir entre tarte au citron, éclaire au chocolat, tartelette de fruit, verrine diverse. Vous vouliez de tout, vous saliviez, ne pensant qu'au dessert que vous prendrez ce soir. Ou si vous n'être pas très gourmand, pensez au livre, au jeux vidéo, ou alors au vêtement dont vous rêviez depuis toujours, depuis longtemps. On est tous addict à quelque chose, suffis de savoir quoi.

Je m'appuya contre le mur sortant mon sachet de poudre blanche de ma poche et l'ouvrit, je du m'y reprendre à plusieurs fois, n'y arrivant pas. Puis soudain l'objet des désirs se laissa faire, le plastique céda et je pu étaler la poudre sur le dos de ma main. Il en tomba un peu à terre à cause des mouvements incontrôlé de mon corps. Puis je souffla de coté vidant mes poumons de tout leur air et j’approchai mon visage de ma main et j’inspirai d'un coups. J'attendis quelque seconde et rangea le paquet dans ma poche, j'étais soulagé, mais pas entièrement. J'attendis, mais je me figea. Je me tourna et mon regard tomba sur un homme. Il était posé sur le banc de musculation, ses cheveux étaient blond assez long, mais ce n'est pas ceci qui me marqua le plus. Son maquillage était des plus étrange et il semblait lui manquer un œil, à moi que ça soit pour le style qu'il porte un cache œil. Je ne le connaissais pas, je ne savais pas si c'était pour la frime, surtout qu'il était plus petit de moi, d'un peu moins une tête. Mais il y avait autre chose qui me choqua vraiment cette fois, cette croix qui semblait directement reliée à son corps, je n'en étais pas vraiment sur. Je fis un pas vers lui, le regard un peu dans le vide. Je lui sourit doucement retrouvant ma nature. Je m'approcha, il avait du m'avoir vu, mais vu l'odeur qui régnait légèrement dans la pièce, il avait fumé. Ce genres d'odeurs de les connaissaient par cœur. Mettez moi diverse drogues devant moi je les reconnaitraient. Mon addiction, ma passion. Je me stoppa à quelque mètre avant de dire d'une voie douce:

- Excusez moi, mais que faites vous ici tout seul? Et puis ce n'est pas vraiment l'heure d'être au gymnase.

Il avait l'air nouveau, il devait l'être car je ne l'avais jamais vu au sein de la prison. Ou alors il s'était fait tellement discret que... non c'était impossible avec cette étrange croix qu'il se trimbalait, qui ne l'aurait pas remarqué?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 09/12/2011
Age du personnage : 26
Localisation : Quelque part en Enfer...


MessageSujet: Re: Petite visite guidée des lieux. [- PV Aaron -]   Jeu 15 Déc - 22:48

Viken resta sur ses gardes lorsque la porte s'ouvrit, ce qui était peut-être idiot, car c'était sûrement quelqu'un venant entretenir un corps qu'il devait considérer comme barrière à toute menace, tout simplement. Mais ce fut un homme assez... Viken ne trouva pas de qualifiant, mais son physique ressortait assez. Chevelure assez foncée, coiffure inhabituelle, teint de peau très pâle, comme lui, plus grand, plus costaud, plus masculin, quoi. Et ses yeux... Manque de substance quelconque ? Remarque, cet homme n'avait pas fait attention à lui, et si le Pantin hésitait encore longtemps à esquisser une quinte de toux pour annoncer sa présence, il allait bientôt savoir de quelle substance en question...

Voilà, chose faite. Il avait prit sa dose de poudre de neige et devrait sûrement se sentir mieux. Le pauvre, il était accro' à une merde dont certains membres de son unité avaient succombé... En y réfléchissant bien, ils n'étaient pas morts de leur dépendance mais de leur punition dû à leurs prises régulières. Mais Tanya l'avait clairement mis en garde contre ce genre de merde chimique. Viken en était resté à l'herbe et à l'alcool, et c'était très bien comme ça, il ne ressentait nullement le besoin de faire partir ce genre de trucs dans ses voies nasales. Que cela devait être désagréable, en dépit du trip que cela devait procurer. Or, la présence hasardeuse de cet homme pourrait peut-être être bénéfique pour lui. Si de la cam' pareille circulait dans la prison, il devrait peut-être pouvoir y trouver un peu de beuh ou d'alcool quelconque. Au moins de la Vodka ou mieux, du Rhum, ça serait vraiment le pied. Le détenu l’aperçu soudain et s'approcha un peu de lui. Méfiant, Viken se crispa. Méfiance, son amie de toujours, s'imposa encore plus, le prévenant de la présence d'un tox. Soit il n'appréciait pas le fait de s'être fait vu par une nouvelle tête en train de sniffer un petit coup, soit il commençait déjà à partir et donc il engagerait peut-être la conversation.

- Excusez moi, mais que faites vous ici tout seul? Et puis ce n'est pas vraiment l'heure d'être au gymnase.

Ces premiers mots tirèrent un léger sourire en coin sur son visage. Ce sourire qui paraissait le plus souvent comme la prolongation de la cicatrice qui partait du coin droit de sa bouche. Soit il partait vraiment loin et ne se doutait en aucun cas du danger que pourrait représenter un petit nouveau ici qui serait sensible à la drogue, ce qui n'était pas son cas, certes, mais ça aurait pu. Soit il voulait simplement être gentil, ce qui expliquerait la douceur de sa voix, ou bien alors ce ton cachait une mauvaise intention. Ne pas agir sans savoir, surtout pas. Si ce type est quelqu'un de sympa, il serait dommage de lui cogner dessus. D'autant qu'il pourrait quand même se prendre une raclée aussi, on ne sait jamais. Cherchant quoi répondre, Viken se perdit dans le regard du camé. Un regard tout aussi doux que le ton qu'il avait apprivoisé quelques secondes plus tôt. Peut-être était-ce son habitude simplement ? Mais il fallait bien plus que ça pour égarer une méfiance aussi colossale que la sienne.

_ Eh bien... La vérité, c'est que je suis nouveau, et que je suis paumé, je cherchais les jardins pour fumer une clope, et je n'arrête pas de tomber sur cette pièce. D'ailleurs, je n'étais pas au courant qu'il y avait une règlementation horaire. Inutile de vous demander ce que vous êtes venu faire ici, vous, je viens d'y assister. Vous devriez faire attention, j'aurais pu être mal attentionné et vous ne m'avez même pas remarqué. Enfin, qui suis-je pour vous faire la morale ? Puis je m'égare...

Viken ralluma nerveusement sa clope. Il pouvait bien la finir, après tout.

_ Ne vous inquiétez pas, je ne vous ferais aucun mal. Est-ce que vous pourriez me montrer la sortie ? Au passage, nous pourrions parler un peu de... choses et d'autres...

Espérant qu'il comprendrait sa requête informative, Viken se leva et resta sur place, attendant une réponse, et donc une suite. Il s'était surprit à débiter toutes ces paroles d'un coup. Il s'était forcé, pour paraître un peu plus sûr de lui qu'il ne l'est en réalité. Si cet homme était mal intentionné, il était à son avantage de le laisser le croire inoffensif. Il est toujours de surprise de croire une garde baissée alors que le coup est prêt à partir, le Pantin l'avait apprit bien assez tôt... Il ne restait plus qu'à espérer qu'il était de confiance et qu'il pourrait avoir le chemin de sortie, et un petit tuyau quand à la possibilité d'avoir un peu d'herbe dans ce trou, voire un bon contact avec le réseau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Jensen


avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : Madisland


dossier médical
Age:
Statut:
Particularités ou description physique rapide:

MessageSujet: Re: Petite visite guidée des lieux. [- PV Aaron -]   Jeu 22 Déc - 0:47

Son éternelle douceur et naïveté en énervait plus d'un, il en était conscient. Mais là dessus il ne pouvait pas changer, il avait essayé tant de fois mais rien à faire. Si bien qu'une fois il avait décidé de ne plus croire personne, même ses amis les plus proches. Il s'était mi en tête d'analyser chacun des mouvements et chacune des paroles des gens qu'il côtoyait. Il avait tenu deux jours ainsi, après il buvait les paroles de ses interlocuteurs, les croyant eux et leurs belles paroles. Il était tellement naïf que plusieurs personne s'était déjà demandé s'ils pouvaient lui faire crois n'importe quoi. Beaucoup avaient essayé et la seule réponse qu'ils avaient eux était un petit rire gêné. Il n'était pas doué pour contredire les paroles des autres à moins que ça soit un sujet limpide et sans autre solution pour lui. Il l'écouta attentivement lui expliquer le pourquoi du comment il était ici. C'est sur que quand on est nouveau ce n'est pas évident de ce repérer dans cette prison. Surtout que les autres détenus n'étaient pas toujours collaborant, surtout les rebelles qui eux ferraient tout et il n'importe quoi pour prendre le pouvoir de la prison et emmerder les autres prisonniers.
Il écouta sa deuxième phrase avec attention:

_ Ne vous inquiétez pas, je ne vous ferais aucun mal. Est-ce que vous pourriez me montrer la sortie ? Au passage, nous pourrions parler un peu de... choses et d'autres...

Le "Ne vous inquiétez pas, je ne vous ferais aucun mal" l’amuse énormément. Que pouvait-il bien craindre ? Quelques coups ? Ça ne lui faisait pas vraiment peur, même s’il détestait la violence. Et là il venait de prendre une dose et ne sentirait surement presque rien, enfin sur le moment évidement, car le contre coups pouvait être assez violent. Et oui les blessures, ça ne se guérit pas en 2 minutes chronos, il faut du temps pour soigner quelqu’un. Et tout autant pour se rétablir. Mais le toxicomane ne craignait pas trop que l’homme le violente d’une manière quelconque, il n’avait pas la tête pour, quoi que avec sa cicatrice et ses cheveux longs… enfin non, il ne le ferrait pas sauf s’il le poussait à le faire. Et ce n’était pas son désir. Mais est-ce que le premier jugement d’Aaron était correct ? Pour lui tout le monde était plus ou moins gentil. Pour lui personne ne s’en prendrait à lui sans provocation. Mais le monde n’était pas aussi rose.

Il comprit parfaitement son allusion, on la lui avait faite tellement de fois qu'il ne se posait plus de question dessus. Et puis presque tous les prisonniers avaient besoin de quelque chose. Il ne restait qu’à savoir quoi. On avait tous des addictions et heureusement dans cette prison c'était plutôt facile de se fournir certain produit, d'autre un peu moins. Mais le trafic était très courant ce qui devait exaspérer certains surveillants et surtout le directeur. Donc, pourquoi arrêter? Ceci amusait évidement beaucoup de détenus qui aimaient le faire sus le nez de quelques surveillants corrompus. Et puis comment démantelé une organisation aussi grosse. Les gardiens avaient bien essayé à différentes reprises d’après ce qu’Aaron avait entendu, mais ils brisaient un maillon de la chaine pour que le reste se solidifie et que les traces disparaissent. Le trafic était solide, mais changeant. Aaron regarda son vis-à-vis toujours de la même manière et répondit d’une voix douce :

- Je ne m’en fais et pour la conversation que vous voudriez avoir, mieux vaux rester ici.


Il inclina doucement la tête par respect. Il ne voulait pas en parler au jardin, ça pourrait paraitre suspect, mais il ne voulait pas rester ici, car si un gardien arrivait il comprendrait immédiatement ce qu’il se passe. Il réfléchit un instant ce qui ne pourrait pas être suspect pour qu’un nouveau et quelqu’un de serviable et gentil comme lui pourrait faire ensemble. Puis il repensa à sa demande de lui montrer la sortie.

- Je peux vous guider dans la prison si vous le souhaitez. Vous montrer les différents lui et ainsi parler avec vous de ce dont vous auriez besoin. Ce serait avec plaisirs que je le ferrais.

Aider un nouveau, pourquoi pas ? Ça pourrait l’occuper et ainsi il connaitrait un peu mieux quelqu’un. Il ne fit par contre absolument pas attention à la fin de sa première phrase. Il ne voulait pas aborder le sujet de la drogue, surtout avec le premier venu. Même s’il n’était pas là pour lui faire la morale. Ce n’est pas qu’Aaron avait honte ou quelque chose dans le style, non, c’est juste qu’il ne voulait pas en parler. Il n’en était pas fier, c’est vrai, mais serriez vous fière de respirer ? Ou simplement d’aller aux toilettes ? Non. Pour lui c’était vitale, il était vivant avec sa drogue, son amie, sa compagne de tous les jours. La seule qui lui laisserait une dépendance à vie. Et si parfois elle n’est pas au rendez-vous, il sait qu’elle n’est pas fautive, et lui pardonne sans plus attendre. C’était son amante qui ne lui serait infidèle mais qui reviendra toujours. Il pouvait compter sur elle, c’était sa vie, son poison. Son si doux poison…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 09/12/2011
Age du personnage : 26
Localisation : Quelque part en Enfer...


MessageSujet: Re: Petite visite guidée des lieux. [- PV Aaron -]   Ven 23 Déc - 12:53

Le conversation ici même ? Alors qu'ils n'avaient apparemment pas le droit d'être ici ? Cela semblait un peu idiot, mais il devait avoir raison, il n'était visiblement pas nouveau ici et devait en connaître bien plus que lui. Le Pantin soupira, fermant les yeux une seconde pour réfléchir. Oui, tant pis, la visite était un peu plus urgente que l'herbe ou l'alcool. Sa cigarette arrivant au filtre, il l'écrasa et mit le mégot dans sa poche. Bien que l'odeur était très désagréable, des personnes devaient sûrement être engagé pour nettoyer, et une telle négligence envers ces personnes ne le laisseraient pas sans un petit remord. Oui, il avait bien eu le temps de réfléchir, ce Pantin qui découvrait le monde extérieur, même si c'était encore et toujours au travers d'un endroit clos. Mais c'était un endroit nouveau, avec de nouvelles personnes, et visiblement quelques unes qui pourraient être intéressantes. Enfin, tout cela pour dire qu'il éprouvait maintenant certains regrets en rapport avec certaines de ses victimes. La Mort méritait-elle vraiment d'être ce jeu auquel il avait joué pendant toutes ces années ? La réponse était négative, bien évidemment, à quoi bon tuer des personnes si elles ont un minimum de bonté ? Ces personnes ne devaient sûrement pas intéresser a Faucheuse, elles devaient sûrement l'attrister plutôt. La Mort incarnée devait plutôt aimer jouer avec ceux dont l'existence pourrissait celle des autres... Il ne serait plus méchant, désormais, et ne pourrirait volontairement la vie de personne...

_ Eh bien... Nous pourrions parler de cela un peu plus tard, si vous le voulez bien. Si vous me proposez une visite, alors ça sera sans problème. Vous n'avez pas l'air hostile, vous, plutôt gentil. Cela me rassure un peu, à vrai dire, je craignais d'être tombé dans un monde où les sauvages régnaient. Alors si vous me proposez cette visite, c'est avec joie que j'accepte. En ce qui est du sujet que je voulais aborder, sachez que ce service ne sera pas sans un autre en retour, bien évidemment. Je pourrais vous protéger si vous en avez besoin, ou vous rendre d'autres services quelconques, tant qu'il n'y a rien de sexuel. Alors si vous avez une requête, posez la moi et je ferais de mon mieux pour y répondre de manière correcte.

Ce homme avait des manières, et était allé jusqu'à s'incliner devant lui. Il était poli, et peut-être différent des autres gorilles d'ici. Toujours avec méfiance tout de même, Viken avança d'un pas vers lui et lui tendit la main droite après l'avoir dégantée, paume vers le haut, son très léger sourire en coin présent sur son visage peu expressif pourtant.

_ Nous pourrions peut-être nous entendre. Je m'appelle Viken. Viken Le Pantin, appelez-moi comme bon vous semble.

Regardant la main de l'autre détenu, attendant qu'elle vienne empoigner la sienne, il se demanda s'il ne serait pas trop écœuré par ces autres cicatrices parsemant sa main pour la lui serrer. Il n'aurait peut-être pas dû la déganter maintenant, mais cela aurait été bien irrespectueux de ne pas le faire. Si cet homme était stable même en manque, il pourraient effectivement s'entendre. De toutes façons, si une lame venait à viser son dos, il le sentira, pensa-t-il. Puis ce curieux personnage suscitait un certain intérêt auquel il ne résistait pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Jensen


avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : Madisland


dossier médical
Age:
Statut:
Particularités ou description physique rapide:

MessageSujet: Re: Petite visite guidée des lieux. [- PV Aaron -]   Mer 28 Déc - 12:46

Il l'écouta avec intérêt, à vrai dire ça faisait longtemps qu'il n'avait pas entendu quelqu'un parler si bien, mise à part le directeur et encore. Ce Viken le pantin, nom étrange pour lui, n'avait rien d'un "méchant" que l'on met en prison. Sa curiosité fut piquée au vif, il voulait savoir alors que ce n'était pas das sa nature de s'intéresser au méfaits de ses camarades. Camarade forcé avec qui il n'avait qu'un seul lien commun; avoir été jugé extrêmement dangereux, parmi les plus grand criminel du monde. Il se demandait bien ce que lui, simple trafiquant de drogue, junky lui même, aurait pu faire contre le monde. Lui proposer un peu de bonheur en pilule? Ou de la poudre blanche qui les emmènerait dans un autre lieu, meilleur que ceux qu'ils connaissent ? Il était inoffensif il le savais, sa place n'était pas ici, mais où était-elle alors? Il n'avait plus de chez lui, son seul lien qui le rattachait à l'extérieure n'en avait surement plus rien à foutre de lui, trop intéressé par son armée pour le voir lui, son petit frère. Oh et ses parents? Il ne se souvenait plus vraiment d'eux, juste de son frère Dan. Mais il devait à tout prix arrêter d'y penser, on ne ramène pas un traite, un lâcheur. Un homme aussi égoïste ne mérite aucun respect et n'a aucune dignité. C'est ce pensait continuellement Aaron de son frère, si bien qu'il ne savait plus qui il était, il ne se rappelait pas non plus de son visage ou de sa voix. Mais là n'était pas le sujet, le fil e ses pensées s'était perdu. Ce qu'il voulait savoir c'est ce que l'homme avait donc fait pour être reconnu aussi dangereux que ça. Physiquement il était étrange, ou du moins pour lui il l'était. C'est vrai que ce n'est pas tous les jours que l'on croise un jeune homme avec une croix fixée à ses membres qu'il doit se trainer. Mais comment poser la question délicatement? Aaron ne le connaissait pas, et ne savait rien de ses réactions, mais sa curiosité et sa franchise le poussèrent à répondre juste après qu'il ait finit sa dernière phrases:

- Qu'avez vous donc faire pour être ici avec ces accessoires? C'est peu commun je trouve, excusez ma curiosité même si je la trouve justifiée dans ce cas là.

Il avait parlé d'une voix douce et franche, les gens le prenait souvent pour quelqu'un de mou quand il utilisait ce ton, mais au contraire, c'est simplement qu'il réfléchissait. Puis il vit sa main qui la mit quelque peu mal à l'aise, à cause des cicatrices. Celles de Viken ne le gênait pas, c'est juste que ça lui rappelait les siennes et les tourments qu'on lui avait fait subir car il était soit-disant faible et facilement manipulable. Il saisit toujours avec douceur la main de sa nouvelle connaissance ravi de pouvoir converser humainement et "noblement" sans juron ou allusion sexuelle toute les trente secondes. Enfin quelqu'un de civiliser et certainement d'instruit. Il était franc et ça lui plaisait.

- Si vous voulez me remerciez j'accepterais votre aide avec plaisirs, mais sachez que je trouve normal de s'entre aider et non de s'entretuer. Pour le moment je n'ai besoin de rien. Oh et je m'appelle Aaron Jensen, ravi de faire votre connaissance.


Il relâcha sa main et lui fit signe de le suivre, il l'emmena dans toute la prison, lui présentant chaque pièce, lui expliquant leur utilité, qui s'en servait et qui il fallait surtout évider et à quel heure. Et oui des prisonniers tentaient de faire la loi parmi les autre prisonniers, normal entre animaux, les dominants veulent toujours être vu et parader avec leur troupe de soumis. C'était leur instinct animal qui le voulait. Il l'informa aussi sur les rondes, leurs faiblesses et leurs points forts. Il décrivit également le surveillant dont il fallait se méfier, ceux qui était laxiste et pour finir ceux qui était facilement soudoyable par diverse manière qui allait de leur fournir du matériel au sexe. Il lui conseilla également d'éviter les élites et les rebelles s'il ne voulait pas trop avoir de soucis, et ne pas essayer de se confronter aux autres. Mieux valait s'écraser pour le moment s'il ne voulait pas avoir d'ennui. Il finit la visite par les cellules que Viken devait surement connaitre, il se stoppa devant la sienne en souriant pour reprendre la conversation qu'ils avaient commencé dans le gymnase.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
• Contenu sponsorisé •






MessageSujet: Re: Petite visite guidée des lieux. [- PV Aaron -]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Petite visite guidée des lieux. [- PV Aaron -]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une petite visite guidée----->avec Guigui
» Une petite visite (feat. Iris Shepard)
» Une petite visite chez le médecin [PV Archange et Jessie]
» visite guidée
» Une visite guidée à Bélair ,Ayiti, tache senti'w
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Island of Madness :: La prison :: Espace d'entraînement :: Le gymnase-