Une île, des pensionnaires, un cimetière ...
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'épine cachée (Shunkô)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 26/11/2011


MessageSujet: L'épine cachée (Shunkô)   Mar 29 Nov - 15:59

Ça faisait quelques jours qu’il était ici et Garalt avait réussi à se faire oublier par ses gardes. Le rebelle avait une façon à lui de démontrer son refus. Il préférait créer des problèmes avec ses autres camarades et laisser les punitions leur retomber dessus. Peu friands des coups de bâton en tout genre, il se voyait même légèrement oublié par ses gardes dont l’ordre de le surveiller ne leur paraissait plus si absolu que cela. Garalt adorait cela, cette nature humaine qui tend à croire que l’habitude et la routine prenne le pas sur l’inévitable ou pire, encore que cela puisse être remis à plus tard. La procrastination avait toujours été un fidèle acolyte dont il évitait de goûter.

S’était peut-être un nouveau gardien qu’il avait avec lui, car ce dernier lui permet de partir avec les criminel aussi docile que des agneaux. Douce mélodie à ses oreilles alors que le pas trainant d’une centaine de paire de pieds enchainés avançaient dans une cadence métallique et lourde. Un sourire aux lèvres et ses yeux éternellement rêveurs, il parcourt les corridors en observant la grande originalité du styliste de ces lieux. Ce dernier avait tout pris dans un gris dépressif et les barreaux d’un étincelant argent de titane rappelaient au moindre coup d’œil à tous combien la liberté avait été bonne et qu’ils n’y goûteront plus jamais. L’air de la mer, il pouvait s’en gorgé à volonté sans qu’elle s’arrête à ces barreaux.

Au coin d’une intersection, il délaisse ses camarades à la mine figée et encore plus grise que les murs ou les barreaux. A cette intersection, il venait pour la première fois de remarquer un jardin à l’allure minimaliste. Selon l’avis du criminel au cœur de campagnard, les fleurs de sa mère étaient mille fois plus belles que celles de ce pays. Pourtant, c’est avec bon plaisir qu’il les observe et passe d’un bosquet à l’autre. Les gardes qui patrouillaient le voient, mais le criminel leur envoie la main et sans lui répondre les gardes continue leur chemin. Sa physionomie et son comportement de sot lui procurait beaucoup d’avantage aujourd’hui. Peut-être pourrait-t-il trouver plus a découvrir près de ce vieux chêne vers lequel il se dirigeait?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 22/10/2011


dossier médical
Age: 22
Statut:
Particularités ou description physique rapide:

MessageSujet: Re: L'épine cachée (Shunkô)   Ven 2 Déc - 19:44

Un grand fracas métallique m'assourdit soudain lors de mon prélassement. Sursautant un peu, je failli tomber de l'arbre dans lequel j'étais grimpé. Ce grand et vieux chêne m'avait d'ailleurs donné assez de mal à la montée, pour que la descente soit au moins mieux qu'une simple chute. Je rétablis mon équilibre et observais dans la direction de provenance de ce bruit. Il me semblait discerner des bruits de pas. Alors en ce cas les cliquetis métalliques seraient les chaîne aux pieds des prisonniers. Une ombre surgit de derrière un des arbres du jardin, et je me cachais vaillamment derrière la grosse branche sur laquelle j'étais, ainsi que derrière son feuillage.

Cette ombre se révéla et ressemblait fort bien à un prisonnier. Jamais auparavant je ne l'avais pourtant vu. Il était plutôt bel homme, malgré sa cicatrice à l’œil. Cependant, il avait l'air niais. Cela se révéla être véridique lorsqu'il fit un signe de la main, d'un air franchement idiot au gardes qui passaient par là. Cet homme se rapprocha ensuite du chêne, et semblait y attacher un intérêt. Aussi quelconque soit-il, je n'en avais cure. Ce que je voulais savoir, c'est est-ce que son air niais lui venais du fait que lui aussi ne comprenait pas ce qu'il faisait ici. Et puis, les gardes l'ont juste regardé quelques secondes sans entreprendre la moindre action contre lui, ce qui prouve qu'il n'est pas vraiment dangereux.

Je glissais donc silencieusement au bas de l'arbre, derrière l'individu, en espérant le surprendre un peu. Hélas, ma main crocha mal dans l'écorce, et je perdis prise. Mon pied dérapa et vint heurter l'épaule droite de l'inconnu avant que mon corps ne suive en s'affalant par terre derrière lui.

Un peu estourbi, mais surtout vexé, je me relevais et tendis ma main à l'étranger.

_ " Euh ... Salut. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'épine cachée (Shunkô)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Photo Cachée
» Image Cachée .25
» Une épine dans le pied [ Asmodé Barenthon, Balthazar Bel ]
» On joue à chat ? - Aubépine
» Aubépine offre des poésies à ceux qui les aiment
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Island of Madness :: La prison :: Les jardins-