Une île, des pensionnaires, un cimetière ...
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aaron Jensen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aaron Jensen


avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : Madisland


dossier médical
Age:
Statut:
Particularités ou description physique rapide:

MessageSujet: Aaron Jensen   Mer 9 Nov - 21:25

FICHE D'IDENTITÉ



Nom : Jensen
Prénom : Aaron
Age : 27 ans
Sexe : Masculin
Nationnalité : Norvégien
Rang : Trafiquant de Drogue - Docile



DOSSIER APPROFONDIT


Description Physique : Que dire de moi? Je mesure un peu moins d'un mètre quatre-vingt pour 70 kilo. Je ne suis pas chétif, au contraire, je suis assez bien bâti pour un homme. Bien sur sans ressembler à un mastodonte dont les trapèzes sont apparents et dont le corps est disproportionné au point de se demander si c’est leur tête qui est trop petite, ou leur corps trop massif. Bref, je suis assez sportif et mon corps est finement musclé. Ce n'est pas pour me vanter que je dis ça, mais je dirais que ma silhouette est agréable à la vue. J’apprécie mon physique et me plait tel quel, après ce que vous en pensez… pour être franc, ceci m’importe peu dans la mesure où, à la vue de ma silhouette élancée, vous ne me prenez pas pour quelqu'un de faible et fragile. Je ne risque pas de me casser à tout instant comme une poupée de porcelaine.

Même si j’ai une légère ressemblance avec ces dernières à cause de ma peau qui est pâle, presque blanche comme la neige. Au touché je dirais qu’elle est assez douce, malgré les cicatrices qui la parsèment et que je préfère cacher le plus possible sous mes vêtements. Ce n’est pas que j’en ai honte, mais ces minces zébrures ne regardent que moi. Mes lèvres sont un ton au dessus de ma peau qui contraste parfaitement avec mes cheveux sombres. Ces derniers me tombent sur le visage en une cascade noir de mèche fines derrière lesquels mes yeux se cachent. Ceux-ci sont vert et on des reflets légèrement plus claire, il me donne un air doux détonnant avec mon physique. Mes cheveux sont mit long et arrivent sur le devant au milieu du visage, presque au menton. Le derrière est un peu plus court et m’arrive près de la nuque.

Mon visage est assez fin, bien qu'un peu carré sur le bas, je suis assez masculin tout de même. Je ne ressemble pas à une fillette, mais je suis moins impressionnant que certain homme baraqué qui n’hésite pas à montrer leurs muscles pour prouver que ce sont eux les plus forts. Ah un dernier détail que vous ne verrez que rarement, j’ai un tatouage au niveau de l’omoplate gauche qui représente un signe tribal fait de cercles qui se croisent et entremêlent, il est barré par une brûlure qui le traverse. Je n’ai pas de piercing particulier par contre, je n’ai pas ressentis le besoin ou l’envie d’en faire pour le moment. Un jour peut-être, qui sait ?


Spoiler:
 


Description Mentale : Si je me décris mentalement je ne sais pas si vous me croiriez. Mon esprit et ma façon de vivre ne vont pas vraiment en accord avec mon physique. Mais je n'ai pas demandé à être grand, pas que ça me déplaise, au contraire, ça permet aux gens à réfléchir deux fois avant de s'en prendre à moi physiquement, bien que quelque fois ça ne fais pas grand effets. Je ne suis pas quelqu'un de spécialement bagarreur, la violence n'est pas vraiment mon truc. Je suis même quelqu'un de très serviable, qui vous aidera à la moindre occasion. J'aime aider les autres, c'est mon coté bon Saint-Maritain qui le veut et qui prend souvent le dessus sur la raison. Je suis, si je puis dire, la douceur incarnée, je vous donnerais presque toujours le bon dieu sans confession.

Et oui je l’avoue je suis quelqu’un de naïf, et ceci je le sais sans le savoir. Comme beaucoup je n’accepte pas mes défauts et celui-ci et surement celui que je rejette le plus. Et même si j’essaie d’apprendre à me méfier des autres, je me fais souvent avoir et le regrette. Mais l’être humain ne peut pas être si mauvais, j’en suis convaincu. Au fond de chaque être réside un fond de bonté et je suis persuadé que si l’on essaie de toucher ce dernier, il en ressortira le meilleur de chacun.

Et autre chose dont je ne suis pas d’accord et que l’on me dit assez souvent, je fonce sans réfléchir. J’agis trop vite et veux prouver à tout le monde ce que je vaux. Il est vrai que j’ai horreur que l’on me sous-estime, ce qui fait que je me surestime moi-même. Ne me dite pas que je suis faible, car je vous prouverais le contraire comme je pourrais. Je sais ce que je suis et que je suis bien mieux que beaucoup de monde, peut-être supérieure à vous également, alors ne vous vexez pas si je vous prends de haut, c’est normal. Je remet également souvent la faute sur les autres, mes erreurs ne sont pas les miennes, si je les ai commise c'est à cause d'un autre.

Mon esprit peut aussi être embrouillé, souvent en manque de drogue, tout comme mon corps. Je suis encore dépendant et ai besoin de mes doses régulières. Je serais surement éternellement en manque, c'est l'un de mes points faible, et uniquement dans ces moments là je peux avoir quelques saute d'humeur et être un peu plus agressif avec autrui, mais jamais au delà des limites de petite crises de colère. Je ne vous sauterais jamais à la gorge en vous criant dessus ou en vous frappant. J'essaie de supporter autant que je le peux, car je suis fort là dedans... enfin c'est ce que je me dis.

L’on me dit orgueilleux, je n’en suis pas convaincu non plus. Je me sais très intelligent et malin, que physiquement je suis bien. Je suis capable de chose dont vous ne vous douterez pas… c’est peut-être de l’orgueil au fond, mais j’ai ma fierté comme tout le monde et sur ce point je ne céderais point. Je me mens peut-être à moi-même, mais dans ce monde idéale que je m’invente, ces capacités et choses auxquels je m’attribue du mérite, je m’y sens bien. Je peux me vexer aussi très rapidement, mais c'est comme ça. Je suis quelqu'un de doux et j'essaie d'être prévoyant et attentifs aux autres. Si vous ne m'aimez pas je ne vous en voudrais pas, mais sachez simplement que je ne vous haïrais pas si facilement, car je pardonne très vite. Je suis moi et personne ne me changera.



Histoire : Je suis né en Norvège, second d’une fratrie de deux à ma connaissance. Mon enfance n’a pas été des plus faciles, ma mère nous ayant abandonné mon ainé et moi pour faire je ne sais quoi. Pour tout vous dire je ne sais même plus son nom ou son visage. Je l’ai effacée de ma mémoire. J’aimerais quand même la revoir, pour pouvoir lui pardonner et comprendre ce qui c’est passé. Je suis trop jeune pour m’en souvenir et je n’en parlais jamais avec mon frère. Je n’ai aucune connaissance de ses sentiments et des informations qu’il a eu à propos de celle qui nous à mit au monde. Nous avions bien sur un père… un père, est-ce que je peux vraiment l’appeler ainsi ? Sûrement, même si je n’ai aucun lien tissé avec lui. Je ne connais ni ses goûts, ni ses envies. Comment a-t-il connu notre mère ? Pourquoi m’a-t-il donné ce prénom. Était-ce son choix ? Ou alors celui de génitrice ? Je n’en sais absolument rien.

Je ne les accuse de rien, mais par leur faute, à cause de la vie, des circonstances. De ce qui c’est passé, enfin quelque soit la raison je me dis que Dan, mon aîné a encore plus souffert que moi. Il a été là pour moi lors de mon enfance, il m’a éduqué et surveillé. Il m’a apprit plein de chose de la vie, mais même après tout ça, j’avoue que je le hais. Il est l’une des rares personnes au monde à qui je ne pourrais certainement jamais pardonner. Pourquoi ? C’est simple, Dan a toujours reçu plein de mérite, comme si j’avais survécu était uniquement grâce à lui. J’ai fait des efforts moi aussi. J’ai fais des concessions énormes, je me suis rarement plains et je ne réclamais rien. Rien, mise à part de l’attention et le mérite que l’on me doit. Mais tous les regards étaient tournés uniquement sur lui. Moi le petit frère était caché dans l’ombre. Il était considéré comme le plus fort et le plus intelligeant, mais je suis supérieure à lui. Je veux le croire, je dois l’être.

Et bien sur, pour se faire bien voir, une fois que je fus assez grand, pour se faire bien voir monsieur s’engagea dans l’armée pour parcourir le monde. Et là encore j’entendis « mais qu’il est courageux » « il ferra de grande chose dans la vie lui ». Dès que l’on me parlait, c’était soit pour me comparer à lui, soit pour en faire l’éloge. Et à aucun moment il n’a fait quelque chose pour que ça change. Mais au moins son engagement dans l’armée m’apporta quelque chose de la liberté. J’ai enfin pu me faire des amis à moi et pas des gens qui le connaissaient et qui avaient pitié de moi. À partir de ce moment là je ne vis plus mon père non plus. Je n’en ressentais plus le besoin, je voulais voler de mes propres ailes. Mais au fond… un immense sentiment d’abandon s’emparait de moi, je lui en veux à mort.

Je fis la rencontre de plusieurs personne, dont une que j’appréciais tout particulièrement ; Jared. Il avait connu Dan par le passé et le détestait. Au lieu de me faire son éloge et me compter ses louanges il le rabaissait sans cesse. Enfin quelqu’un qui était du même avis que moi. Il m’apprit à m’amuser et à ne pas avoir de frontière avec le plaisirs. Il me présenta à ses potes comme il disait. Ils m’accueillirent tous à bras ouvert dans le monde de délinquance et de doux plaisirs, là où la honte n’avait pas sa place. L’on était qui on était et ça me plaisait. Il me fit vivre uniquement des moments de joie, il me fit découvrir différente drogue. Ah, rien de mieux qu’un joint pour se détendre, ou de sniffer un peu de cocaïne. Vous ne me comprendrez surement pas, mais ce n’est pas grave, je vous conseil d’essayer.

J’étais enfin libre, vraiment libre. Plus personne pour me dicter ma conduite ou pour faire meilleur impression que moi. On me trouvait amusant et drôle, on me complimentait sans arrêt. Jared m’entraina au-delà des frontières de la décence, il m’apprit à ne pas juger les autres et à les accepter. Je me fis même tatouer sous son influence. C’est ainsi que j’ai découvert ma bisexualité, il est devenu mon premier amant, ainsi que d’autre membre du groupe. Je sortis également avec des filles, mais je gardai une préférence pour la gente masculine. Pour dire vrai je ne peux rien refuser à quelqu’un qui tente de me séduire, c’est tellement courageux de le faire, que je trouve ça admirable. Ce serait insulter la personne que de refuser non ? Bien que je pense encore cela aujourd’hui j’ai su mettre des limites et refuser les demandes. Je suis tombé amoureux de beaucoup de gens qui ne voulaient que du sexe. Maintenant, sur ce point là je suis intransigeant, je ne veux plus me faire avoir sur le point de vue sentimentale. Je veux quelqu’un de sérieux.

Un temps j’ai cru que Jared était la bonne personne, mais je me suis trompé car, suite à tout ça, il m’emmena encore plus loin dans la délinquance. Je compris trop tard que depuis le début je m’étais fais manipuler par lui. Il me fit entrer directement dans le trafic, car sachant que j’avais juste assez d’argent pour vivre et m’acheter mes doses, il fit monter les prix. Il me suggéra de bosser avec lui afin de me faire de l’argent et de l’avoir à meilleur marché. Je le cru et je le suivis. Il m’apprit les ficelles du métier, ce serait mentir de dire que je le regrette entièrement. Je m’en veux à moi-même d’avoir cédé, car je suis quelqu’un de bien.

À cause de tout ça, alors que j’allais chercher la drogue pour des clients auprès du boss, une descente eut lieu, et tout le monde a été arrêté, même moi. Je fus associé à toute l’histoire et je compris à ce moment là que je travaillais en réalité pour l’un des plus grands trafiquants du pays. On m’enferma alors en prison, ne pouvant pas me payer d’avocat, on m’en commit un d’office, mais débutait et perdit. Lors de mon séjour carcéral, je compris alors que plus jamais je ne serais libre. On me considérait comme complice. Je suis devenu le bouquet-missaire des gardiens. Ils se moquaient de moi à longueur de temps et malgré la maltraitance qu’ils me faisaient subir, aucun d’entre eux ne fut sanctionné. Ils me tabassaient, me mutilaient, me faisant passer pour fou, mais la plus part du temps je le faisais moi-même à force d’être en manque de drogue. Ils m’encourageaient à essayer de nouvelles expériences, me disant que la douleur pouvait devenir une drogue. Ils me brûlèrent même la peau à certain endroit. La souffrance physique ne m’a jamais fait du bien. Je ne rêve que d’un peu de drogue pour me soulagé.

Puis l’on m’annonça que l’on venait de me juger dangereux. J’essayai de me défendre, mais ils étaient sourds à toutes phrases qui sortaient de ma bouche. On m’envoya donc sur une ile "The Island of Madness". Je n’en avais jamais entendu parler, mais j’appris rapidement ce que c’était et j’acceptai mon sort. Car l’être humain n’est pas entièrement mauvais. J’ai retrouvé quelque connaissance là-bas et j’ai repris le trafique avec certain. Ce n’est pas évident de se fournir et mon corps ainsi que mon esprit souffre énormément de ce manque. Je ne le supporte plus, j’ai besoin de mes doses. Je dois les avoirs. Et si vous en voulez je vous en fournirais contre autre chose. Rien n’est gratuit c’est ce que je me dis.

Ce qu’Aaron ne sait pas : Son frère travail sur l’ile, il est le Sergent Instructeur. Et comme Aaron ne se souvient presque plus de lui et ayant beaucoup changé tous les deux, il ne le reconnait pas. Dan a changé de nom de famille aussi et Aaron n’a pas fait le rapport. Et ne le ferra certainement jamais, à moins que son frère le lui dise ou lui donner des indices. Mais même avec ça, ça sera compliqué pour lui. Et Dan est la seule personne au monde pour qui il a de la haine. Même Jared, pour qui son cœur bat encore un peu, il lui a pardonné. Même à ses parents qui les ont lâchement abandonnés il ne leur en veut pas. Mais Dan, il l’aimait tellement que de le voir partir sans lui est ce qui l’a surement le plus blessé, malgré la jalousie et la colère qu’il avait déjà envers lui, son départ à été la goute d’eau qui a fait débordé le vase. Il ne veut plus lui pardonner à présent. Il changera peut-être d’avis en le voyant, mais ça mettra du temps.


LA VÉRITABLE FACE DU MONDE



Comment avez vous découvert le forum ? : Grâce au forum Otherside avec qui vous êtes partenaire.

Une remarque ? : Trooop géniaaaaal! Et un grand merci à Leïla Kithaëv pour ta rapidité à répondre à mes questions.

Code : [Validé par le Directeur!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin
avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 24/09/2011
Age du personnage : 22
Localisation : the Island of Madness


dossier médical
Age: 27 ans
Statut: Gardien des Enfers
Particularités ou description physique rapide:

MessageSujet: Re: Aaron Jensen   Jeu 10 Nov - 19:04

Excellente fiche, j'adore, aucune incohérence...Te voilà validé!
Tu peux faire une demande de RP, de logement, etc.
(d'ailleurs je VEUX un RP avec toi**)
Au fait: Moi c'est Requiem NachtBlume sur OS^^ Et toi?
Et bon jeu parmi nous ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Aaron Jensen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» The third temptation [Aaron]
» Aaron Ekblad
» Jensen Ackles [Gryffy]
» Aaron Howell [REPRIS] ~ Gryffondor (7e année)
» Jake Aaron Buckley
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Island of Madness :: Administration :: Les Présentations :: Dossiers Validés-